Angiospermes

Angiospermes

          Toutes les familles présentées à partir de maintenant appartiennent au très grand sous-embranchement des Angiospermes (plantes à ovules enfermés dans un ovaire et graines contenues dans un fruit). Une refonte complète des classifications est en cours mais je resterai fidèle à A. Guillaumin pour le moment car la mise à jour serait un trop gros travail !

Les Angiospermes sont subdivisés en deux classes : les Monocotylédones et les Dicotylédones.

Monocotylédones

          Chez les Monocotylédones, tiges et racines sont le plus souvent dépourvues de  cambium  - assise génératrice de liber et de bois -. En conséquence elles ne peuvent pas croître beaucoup en diamètre ; cependant, certaines familles possèdent des particularités cellulaires qui leur permettent de tourner cette déficience (Pandanacées, Agavacées, Palmiers...). Les feuilles sont presque toujours pourvues de nervures parallèles ; les racines ne sont jamais pivotantes. Les Monocotylédones comptent une vingtaine d’ordres d’importance très variable. Ces ordres sont : Pandanales, Hélobiales (non présentées ici), Glumiflores, Cypérales, Palmiers, Arales, Commélinales,  Farinales, Jonquales, Liliales, Scictaminales et Microspermées.

Dicotylédones

Il existe trois types de dicotylédones : les apétales, les dialypétales et les gamopétales.

Les apétales

          Les dicotylédones apétales sont composées de trois super-ordres :les apétales apérianthées, les apétales à périanthe simple et les apétales à périanthe double.

Les dialypétales

          Les dicotylédones dialypétales sont composées de trois super-ordres : les thalamiflores, les disciflores et les caliciflores.

Les Gamopétales

          Les Gamopétales sont subdivisés en 2 groupes : les fleurs pentacycliques et les fleurs tétracycliques.